Politique Élection locale de Dakar : La communauté lébou porte son choix sur Abdoulaye Diouf Sarr et Alioune Ndoye

0
88

Le Comité de pilotage des 121 villages et 12 pénc de la Collectivité lébou a tenu ce week-end, à l’esplanade de la mosquée de la Divinité une rencontre présidée par le Grand Serigne de Dakar, Abdoulaye Mactar Diop, sous la présence du ministre de la Santé, du ministre de la Pêche et de l’Economie maritime.

Ainsi, en perspective des élections locales, les dignitaires lébou recommandent aux électeurs des différentes localités de la Région de Dakar de soutenir les listes conduites par les candidats lébou.

Dans leur résolution dont la presse a reçu copie, la communauté lébou assure : « leur élection devrait contribuer à la résolution et à une meilleure prise en charge des problèmes récurrents du foncier, de l’assistance sociale et de la solidarité, de l’accès à l’eau potable, de l’assainissement, de la sécurité, de la formation et de l’emploi des jeunes, des activités auto-rémunérées des femmes en milieu urbain et semi-urbain ».

Ainsi, pour la Ville de Dakar, la Collectivité lébou souhaiterait que le choix des électeurs soit porté sur les ministres Abdoulaye Diouf Sarr ou Alioune Ndoye.

Des problèmes tels que l’affectation des terrains de l’ex-aéroport de Dakar, de Diamniadio, de la Bande des filaos à Guédiawaye et à Yeumbeul ont été soulevés au cours de cette réunion.

« L’extension des villages traditionnels doit être prise en charge par les politiques d’urbanisation et d’aménagement du territoire concernant la région de Dakar.
Dans la zone de Diandère, il est souhaité la mise en service des forages déjà équipés et la relance de la culture contre-saison pour maintenir les jeunes dans les terroirs.
Le village de Thiaroye a insisté sur l’indemnisation des usagers du site de l’ex-Technopole, sur les problèmes de l’assainissement de la commune de Thiaroye dans le cadre du projet de dépollution de la Baie de Hann et sur l’érection d’une brigade mixte de gendarmerie pour lutter contre la contrebande maritime et la délinquance », lit-on dans le document.

Concernant, les activités de pêche, elles mettent l’accent sur la dotation de chalutiers dans les villages afin de permettre aux pêcheurs d’aller en haute mer tout en continuant la modernisation des pirogues pour la pêche artisanale.

Aussi, la Collectivité souhaite qu’un projet d’aquaculture en milieu marin pour un ou deux villages côtiers de la Région de Dakar présentant les meilleures configurations géomorphologiques soit initié par l’État.

Ainsi, ladite lébou insiste pour que le dialogue et la concertation soient privilégiés avec les ministères et les agences concernées, afin que les problèmes soulevés au cours de cette rencontre soient résolus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici