LE CHEF DE L’ÉTAT APPELLE LES SENEGALAIS A L’UNISSON

0
165

« La fête nationale nous rassemble plus que tout autre. Par-delà nos diversités, elle incarne et exalte le vivre ensemble hérité de nos anciens, et que nous devons à nos enfants et aux générations futures. » Telle est la perception exprimée du chef de l’État, Macky Sall, ce samedi lors de son discours à la nation. Pour le président de la République, la fête du 4 avril doit être un jour de convivialité et d’entente pour tous les sénégalais. Une période où les diversités et les différences doivent être enterrées au profit de la cohésion nationale. « Ce soir, je réaffirme solennellement que le Sénégal est un pays de pluralisme intégrateur ; un pays de paix et de convivialité entre toutes ses composantes ; un pays de ‘‘téranga’’, qui accueille et protège ses hôtes sans exclusive », a déclaré ce samedi le président de la République. Il a ajouté : « Ensemble, préservons cet art de vivre bien des sénégalais. Assurément, c’est ce Sénégal qui fait notre bonheur. C’est ce Sénégal qui est connu et apprécié à travers le monde. » Le chef de l’État s’est exprimé au moment où un climat de méfiance et tension sévit dans le pays. Depuis l’éclatement de l’affaire de viols supposés et de menaces de mort opposant Ousmane Sonko à la masseuse, Adji Sarr, de violentes manifestations ont éclaté. Des affrontements ayant installé la psychose dans le pays. Des violences fortes en manifestants et forces de l’ordre ayant causé plus de 10 morts. Des scènes de pillages se sont également déroulées dans des magasins Auchan, des stations-services et dans des banques. Une situation qui a secoué le sommet de l’État et interpellé les régulateurs sociaux. Ainsi, le président de la République a dans son discours à la nation invité les sénégalais à apaiser les esprits et cultiver l’esprit de tolérance. « Je vous invite à un examen de conscience et vous appelle à renforcer le contrat social qui nous lie les uns aux autres et nourrit notre commun vouloir de vie commune. J’appelle à une revitalisation urgente des valeurs de citoyenneté, de civisme et de coexistence pacifique. J’appelle au respect des Institutions et des principes qui gouvernent notre démocratie, l’État de droit et la République », a-t-il insisté. Selon lui, ces «valeurs » constituent le fondement de la paix sociale dans le pays. « Ces valeurs nous engagent et nous protègent solidairement. Elles constituent notre soupape de sécurité individuelle et collective, le socle sur lequel repose la nation sénégalaise. Nul n’a le droit de les mettre en péril » a affirmé le président, Macky Sall.

 

Moustapha Diakhité

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici