Le Parti PASTEF fustige des « actes de tortures » sur des jeunes arrêtés

0
85

Le parti politique d’Ousmane Sonko, PASTEF-les patriotes dénonce des cas de maltraitance perpétrés sur des jeunes du parti, arrêtés lundi dernier lors des affrontements entre des partisans du parti et les forces de l’ordre.

Le parti PASTEF-les patriotes annonce que des jeunes du parti subissent des tortures durant leur garde à vue. Révélation faite dans un communiqué suite aux différentes visites, ce mardi, par des responsables du parti. « Les victimes nous ont toutes affirmé faire l’objet de maltraitance et d’actes de tortures durant leur garde à vue, qui se poursuit ce jour (mardi) » déclare le parti d’Ousmane Sonko. Ainsi, les membres du parti demandent au chef de l’État de mettre un terme à ce qu’ils nomment des « sévices corporels » sur les manifestants arrêtés. Ils exigent également la libération sans délai de ces derniers. « Nous demandons à Macky Sall l’arrêt immédiat des sévices corporels ainsi que la libération sans conditions de nos militants venus pacifiquement témoigner leur soutien au Président Ousmane Sonko » fustige le parti. Les partisans de l’opposant interpellent ainsi les militants des droits de l’homme de s’enquérir de la situation des jeunes en garde à vue, en l’occurrence « les cas de Mohamed Ndoye qui a passé toute la journée du 09 février menotté, mains au dos, sans audition. » Mais aussi du sort de « Mohamed Thiam blessé
à l’épaule par balle et interdit de soins. » déplorent-ils. A rappeler que de violents affrontements ont eu lieu à la cité Keur Gorgui entre partisans d’Ousmane Sonko et des forces de l’ordre. De nombreux dégâts matériels ont été causés. Des blessés graves sont également notifiés du camp des manifestants et celui des forces de sécurité. Une quarantaine de jeunes, membres du parti PASTEF, ont été arrêtés.

Moustapha Diakhité

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici