SENEGAL VERS UN PAS D’OFFICIALISER L’HOMOSEXUALISME?

0
98

En marge de leur conférence de presse, tenue ce jeudi 08 avril 2021, ladite commission a fait savoir qu’elle cherche une loi pour criminaliser l’homosexualité dans l’espace publique sénégalais. Ainsi, les khalife généraux, l’église, les associations islamiques entres autres ont été saisis pour la signature de la pétition sur la question qui inquiète les mouvements religieux.

Les initiateurs de A.S.J ont déjà saisi les khalifes généraux qui ont déjà signé la pétition pour la criminalisation de l’homosexualité. « Les autorités religieuses, coutumières, associatives syndicales, politiques,…du pays, saisies sur la question, ont majoritairement signé la pétition », a rapporté Ababacar Mboup, coordonnateur national du mouvement.

Dans la foulée, une première mouture de la proposition a été déjà faite, et sera déposée au niveau de l’Assemblée nationale, en vue d’obtenir la loi sur la criminalisation de l’homosexualité, selon le coordonnateur de « And Samm Jikko yi ».

« Nous avons été informés de l’agenda qui est entrain d’être déroulé dans ce pays, et nous sommes allés voir les autorités. Nous nous sommes rendus au bois sacré, nous avons contacté l’église, et toutes les autorités religieuses,  mais ce n’est pas seulement une question de religion, c’est une question de société et nous allons le prendre en main et le combattre », dixit Ababacar Mboup et ses alliés.

Ainsi, l’association « And Samm Jikko yi », fait appel à une forte mobilisation pour manifester, en invitant tous les khalifes généraux, le cardinal, les présidents des associations islamiques et particulièrement tous les Sénégalais « soucieux du devenir de ce pays et de la préservation des valeurs morales, religieuses et traditionnelles ».

« Compte tenu de la légèreté dont fait objet toute initiative en provenance des religieux de la part de l’État. Nous comptons organiser une journée nationale de refus de l’homosexualité au Sénégal le 23 mai 2021 par un sit-in à la place de la nation à 10 heures et partout au Sénégal », informe Ababacar Mboup,  coordonnateur de l’association « And Samm Jikko yi ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici