Tunisie, dix ans après : « Il y a eu deux révolutions en une »

0
81

Le 14 janvier 2011, Zine el-Abidine Ben Ali était chassé de Tunisie après 23 ans de règne sans partage, à l’issue d’une révolte populaire réprimée dans le sang. Dix ans plus tard, que reste-t-il de la révolution ?

La Tunisie marque, jeudi 14 janvier, les dix ans de sa révolution. Le 17 décembre 2010, Mohamed Bouazizi, un vendeur ambulant excédé par le harcèlement policier, s’immolait par le feu sur la rue principale de Sidi Bouzid, ville marginalisée du centre de la Tunisie, déclenchant un mouvement de contestation sans précédent. Le soulèvement fit quelque 300 morts dans le pays, mais les manifestants finirent par chasser du pouvoir le président Zine el-Abidine Ben Ali le 14 janvier 2011. Ce mouvement de contestation finira par s’étendre à d’autres pays de la région, faisant tomber plusieurs autocrates.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici